En garde ! Êtes-vous prêts ? Allez !

Dans Soixante ans de souvenirs (1884), l’écrivain Ernest Legouvé louait les vertus de l’escrime : « J’aime l’escrime, d’abord à titre de Français, parce que c’est un art national, un fruit du pays comme la conversation. Qu’est-ce que faire des armes ? c’est causer ! Car qu’est-ce que causer ? n’est-ce pas parer, riposter, attaquer, toucher surtout, si l’on peut, et (…) à ce jeu-là, la langue vaut bien le fleuret. »

L’escrime est une discipline indissociable de la France ; c’est d’ailleurs l’un des très rares sports où le français est la langue officielle lors des compétitions internationales. Le Mois de la francophonie se prêtait donc parfaitement à la mise en place d’une séance de découverte de cet art. 

Ainsi, le lundi 8 mars, l’école d’escrime Lanshang a gracieusement mis à disposition de l’Efiw le maître d’arme Stéphane Blandin : il a proposé à tous les élèves, de la maternelle au lycée, des ateliers de découverte de sa noble discipline.

Remerciements :

– au Consulat de France pour la mise en relation de nos deux écoles

– au Club Lanshang pour la mise à disposition de son maître d’armes français

– à Stéphane Blandin pour le partage de sa passion avec nos élèves, pour son professionnalisme et ses qualités pédagogiques, et pour sa grande sympathie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *